Tableau de Rogatien Levesque, par Paul Chabas
(article extrait de l'Echo du débuché n° 7)

Les annales de Nantes (n° 278), consacré à Sucé sur Erdre, relatent les peintres Paul et Maurice Chabas, petits fils du capitaine Chabas, sous Napoléon.
Charles, l’aîné d’entre-eux, reprend l’affaire de négoce de draps, grand magasin Nantais depuis l’époque du grand-père, alors que les deux frères Paul et Maurice vont se consacrer à la peinture.

Paul est né en 1869. D’abord destiné à la marine de guerre, il renonce à cette carrière pour se consacrer à la peinture dont plusieurs œuvres l’ont rendu célèbre, notamment « les Baigneuses »
Après de nombreux voyages, il installe son atelier près de l’Erdre qu’il aime tant et qu’il doit bien connaître car son père fait construire « Folie », l’année de sa naissance en 1869, un cotre à dérive de 5ml qui a eu « le plus grand succès de sa catégorie (extrait du Yacht de 1881).Cet atelier se trouve chez le marquis de la Touche, qui a fait construire le manoir de la Guillonnière, sur le domaine de la Jaille, depuis, la propriété de la famille Paris.
Cette lecture m’apprend que le musée des Beaux Arts à Nantes, possède quatre portraits de ce peintre, dont celui de Rogatien Levesque.

cliquez pour agrandir la photo

En effet, le musée me confirme et me fait parvenir la fiche d’inventaire, accompagnée d’une petite photo, noir et blanc, représentant Rogatien Levêque* à l’intérieur d’un bateau.
Il s’agit bien du même tableau, photographié sur plaque de verre trouvée à la Poterie.
J’ai aussi trouvé, la photo sur papier cartonné du même personnage assis sur un siège en rotin. Cette photo a probablement accompagné l’artiste dans la réalisation de son tableau qui situe son sujet à l’intérieur de Hébé (steam-yacht de Rogatien), assis sur ce même siège en rotin qui ne semble pas d’ailleurs être le mobilier de choix pour un bateau…

cliquez pour agrandir la photo

J’ai obtenu récemment du musée, de sortir ce tableau de la réserve, de le photographier en couleur pour nous en confier le tirage sous certaines conditions, notamment d’être utilisé exclusivement dans le cadre familial.

cliquez pour agrandir la photo

Voici donc ce tableau signé de l’auteur en 1897, sur lequel on observe bien la pince de cravate, cette broche montée de dents de marsouins qu’il chassait souvent. Cette broche gravée Hébé a été donnée à sa filleule
Rose Levesque
, épouse de Paul Voruz de Vaux. (page 292 du livre)

Le musée en a reçu le don en 1922, de madame Levêque *, l’année du décès de Rogatien.
Une fidèle reproduction de ce tableau est à Miserai, signée Marthe Beillevaire, avec l’inscription : «d’après Paul Chabas ».

par Michel Levesque (8116)

* ainsi orthographié par le musée.


Nota. Madame Myriam de Palma, que j’ai contactée, s’est spécialisée sur le frère Maurice Chabas. Après sa thèse de doctorat, elle est chargée du commissariat concernant une exposition qui aura lieu en 2009 à Pont-Aven puis à Brest. Elle cherche des œuvres ou documents relatifs à cet artiste Nantais. Merci de m’informer de vos découvertes….
----> retour en haut de page
----> retour page d'accueil